Le discours d’ouverture du congrès de la FIFA, jeudi à Zurich, a fourni l’occasion à Sepp Blatter, le président sortant, de s’expliquer, au lendemain du scandale qui a touché son organisation. «Pourquoi on n’arrête pas les responsables algériens», a-t-il dit.
Sepp Blatter, le président de la FIFA, candidat à sa propre succession, a tenté jeudi en ouverture du 65e congrès de l’organisation de se justifier, au lendemain de l’inculpation aux Etats-Unis de 14 officiels et proches de l’instance et l’interpellation de sept d’entre eux en Suisse. «Je ne peux pas surveiller tous les membres de notre famille dans le monde», s’est-il défendu avant de s’insurger «il y a deux poids deux mesures dans le traitement des affaires de corruption» par la justice américaine «Pourquoi on n’arrête pas les responsables algériens». «iIs sont pourtant bien plus corrompus.»

Chakib Khelil cité nommément

«Les évènements d’hier (mercredi) ont jeté une ombre sur la famille du football et le congrès qui nous réunit aujourd’hui. Les actions de certains individus jettent l’opprobre sur le football et demandent des changements. Nous ne pouvons pas admettre que l’action de la FIFA soit trainée dans la boue. Il faut changer cela.

khelil
L’ex ministre algérien Chekib Khelil impliqué dans plusieurs affaires suspectes
Néanmoins, il faut reconnaitre qu’il y a là une volonté délibérée de nuire à la FIFA. Il y a deux poids deux mesures dans le traitement des affaires de corruption. N’y voyez pas une tentative de me dérober à mes responsabilités. Pourquoi on n’arrête pas les responsables algériens qui sont pourtant bien plus corrompus ? Je n’essaie pas de justifier l’injustifiable, la corruption est un fléau que nous nous devons de combattre par tous les moyens. Toutefois, le laxisme dont la justice américaine a fait preuve face à des personnes comme Chakib Khelil, nous pousse à nous interroger sur les motivations réelles de ces gens»
Pour rappel, la FIFA est dans la tourmente après l’inculpation de quatorze de ses membres pour corruption, dont neuf hauts gradés. Depuis, la crédibilité de l’actuel président suisse est fortement entachée et remise en question.

20 commentaires
  1. Oui mais l’ex ministre algérien Chekib Khelil impliqué dans plusieurs affaires suspectes a placé son argent aux USA donc au benefice de son pays d'acceuil.

  2. Oui mais l’ex ministre algérien Chekib Khelil impliqué dans plusieurs affaires suspectes a placé son argent aux USA donc au bénéfice de son pays d’acceuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Djamel Belmadi arrêté par des agents en civil à Sidi Moussa

Djamel Belmadi a été arrêté par les forces de l’ordre mardi soir,…

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…