La nouvelle vient de tomber ! Le sulfureux prédicateur algérien Chemseddine Bouroubi a été transféré ce matin au CHU Isaad Hassani de Beni Messous. Il a été victime d’un accident vasculaire cérébral en direct, alors qu’il animait son émission controversée sur Ennahar TV.

Un AVC en direct

Cheikh Chemseddine hospitalisé au CHU Isaad Hassani de Beni Messous
Cheikh Chemseddine hospitalisé au CHU Isaad Hassani de Beni Messous

L’accident se produit lors d’une Fatwa sur le Football. Se référant à la jurisprudence islamique, le prédicateur entame alors un long soliloque rythmé de rictus et de postillons. Et c’est en évoquant le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, que le drame se produit. Les yeux exorbités, il semble d’abord présenter des difficultés respiratoires, une hypersalivation ainsi que des soubresauts épileptiques, sa langue se noue et les syllabes s’entrechoquent dans sa bouche… Tout s’enchaîne très vite sous le regard horrifié de la régie, qui s’empresse de dissimuler sa tête sous une serviette Naf Naf pour ne pas choquer les téléspectateurs. Une équipe de spécialistes a été mobilisée au CHU Isaad Hassani de Beni Messous afin de déterminer et d’expliquer les causes de cet incident. D’après le neuropsychiatre Boualam Haroune, Cheikh Chemseddine souffre d’une complexité de la consonne roulée alvéolaire voisée, due à un dysfonctionnement de son lobe frontal. Lakhdar Chalabi, docteur en orthophonie et spécialiste du bégaiement et de la dyslexie avoue ne pas être étonné de la nouvelle. Il explique que le prédicateur a connu un épisode semblable lorsqu’il a tenté un jour de prononcer le nom « Rebrab », cet exercice périlleux lui a valu des lésions importantes au niveau de l’hémisphère cérébral gauche et a entraîné un conflit cognitif et conceptuel grave, souvent ressenti par les téléspectateurs lors de ses passages télévisuels.

 

Plus de peur que de mal

Cependant, l’équipe médicale affirme que le cervelet de Cheikh Chemseddine reste opérationnel et exploitable. Nouvelle qui a rassuré la chaîne Ennahar TV, soucieuse d’une chute potentielle d’audimat. La religiosité mainstream n’en est donc pas menacée, et le mufti a encore de beaux jours devant lui.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…