La nomination de la nouvelle ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Iman Houda Feraoun, suscite beaucoup d’interrogations. Âgée seulement de 36 ans, l’ascension fulgurante de l’ex directrice l’Agence thématique de recherche en sciences et technologie, divise les algériens. Si d’aucuns voient en elle la preuve qu’une promotion par le mérite est possible en Algérie d’autres trouvent que c’est l’exemple même du népotisme ambiant.

Toutankhamon, son oncle

Toutânkhamon (né vers -1345, mort vers -1327) est le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie (Nouvel Empire)
Toutânkhamon (né vers -1345, mort vers -1327) est le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie (Nouvel Empire)

Il est vrai qu’outre son doctorat en physique, Houda-Imane Faraoun est l’auteur de plus de 40 publications scientifiques. Mais est-ce que c’est cela qui a joué en faveur de sa nomination à la tête d’un ministère aussi stratégique ? Pas si sûr. C’est ainsi que l’on apprend que la nouvelle ministre des Poste et des Technologies de l’information et de la communication n’est autre que la nièce du 11 e pharaon égyptien Toutankhamon. Ce dernier, âgé de 3360 ans serait un proche ami du président Boutflika. En effet, la momification du président de la république après sa réélection en avril 2014 aurait rapproché les deux hommes. D’aucuns disent que c’est l’oncle de Houda, le pharaon Toutankhamon, qui serait intervenu auprès de Bouteflika pour aider sa petite nièce à faire son entrée au gouvernement. Et comme entre momies on se dit pas non….

Alors népotisme ou mérite? A vous de juger.

 

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…