Connectez vous

Économie

Des Chinois en Algérie pour se marier avec des Algériennes

Publié

dans

chinois-alger

Répondant à l’appel d’Ali Haddad, PDG de l’ETRHB et président du forum des chefs d’entreprises, une centaine d’hommes d’affaire chinois a débarqué, ce samedi après-midi, à l’aéroport international Houari Boumediene à Alger dans l’espoir de trouver l’âme soeur, et accessoirement, pour investir.

Fin avril, Ali Haddad, accompagnait le premier ministre, Abdelmalek Sellal, en Chine pour une visite officielle de quatre jours à l’invitation du président du Conseil des affaires d’Etat chinois, Li Keqiang. Le forum sino-algérien sur l’investissement à Pekin était l’occasion pour la partie algérienne de montrer que l’Algérie offrait aux chinois de larges possibilités d’investissement. Et l’argumentaire de Ali Haddad dans ce sens ne manquait pas de pertinence. En effet, dans son intervention, le représentant du patronat, a invité les chinois à venir en Algérie, si ce n’est pour investir, au moins pour épouser des Algériennes.

Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Dès l’annonce par le président du forum des chefs d’entreprises de ces offres matrimoniales, des milliers de jeunes entrepreneurs chinois ont sauté sur l’occasion et ont décidé de tenter leurs chances. Très vite, les vols qui desservent la capitale algérienne affichent complet.

Les premiers arrivants, ont débarqué ce matin au bord Alger-Pékin d’Air Algérie à l’aérport international Houari Boumediene. Une centaine, tous tirés à quatre épingles. Interrogé par nos reporters sur les raisons de leur voyage un des passagers nous confie « Nous, beaucoup argent, et venons ici, pour mariage… » « Sans ANSEJ, sans ANSEJ » poursuit-il en s’esclaffant. Allusion aux prêts proposés dernièrement par l’ANSEJ aux jeunes célibataires désireux de se marier…

Annonce
56 comments

56 Comments

  1. mina

    mai 7, 2015 à 4:19

    Et les hommes algériens ?? Sympa de critiquer bnet bladek pfff

  2. Karma

    mai 7, 2015 à 9:44

    Quand les arabes sont venus en Algérie ns leurs avont donnes nos filles pour marriage et beaucoup plus pourquoi pas les chinois bosseurs et intelligents

    • L'émir Abdelka

      juillet 6, 2015 à 5:01

      Encore une idée d’ ihoudi prêt à tout pour faire de l’argent et détruire nos valeurs.. Les chinois sont islamophobe ils interdisent de faire le ramadan et persécute les Ouigours
      . Allah ye mskhek ye Would ajifa

    • L'émir Abdelka

      juillet 6, 2015 à 5:05

      Quand les sabbataistes juif on violé tes soeurs ils ont donné dés racistes ignorant comme toi

  3. Kamel

    mai 7, 2015 à 11:24

    Il font tout pour détourner l’attention du public, au lieu de se concentrer sur les vrais problèmes, on se retrouve tjrs dans ces petits commentaires sur des choses stupides, on ne peut pas faire face à cela avec ces banalités, je vous invite à la conscience et l’implication pour faire face à tout cela avec maturité.

  4. faical

    mai 8, 2015 à 12:42

    Reste beaucoup a faire .l algerie a fait un mal depart en 1962.

  5. Djoul

    mai 8, 2015 à 9:07

    Cest une honte il faut virer tous ces bouffeur de ras de chez nous l algerie n’est pas un bordel à ciel ouver et condamne sévèrement ceux qui ce marié à ces merde et interdire purement et simplement ce tapel a la prostitution chez nous
    Il est ministre ou proxénète cet animal
    Vraiment cet une honte

  6. Djoul

    mai 8, 2015 à 9:19

    Je suis révolter nos chouhadas sont ils mort pour offrir sur un plateau aux chinois nos filles?
    Ce ministre ci ont peut l appeler comme cela doit être révoquer arrêter et juger pour appel à la débauche Merde algerie n’est pas un bordel
    Lever vous peuple algerien lever vous

  7. femme libre

    mai 21, 2015 à 3:05

    AVEC toutes les entreprises qu’ils possédent , il peu trés bien investir dans les mariages aléro-chinoises !!! mais il doit donner l’exmeple en premier
    qu’il fasse un 1er mariage lui même ensuite on verra !
    mais avec la tranche qu’il a je doute fort …..

  8. mourad

    mai 25, 2015 à 11:27

    il commence par sa famille et on verra le kabyle de service et amara ben younesse

  9. Rabah

    juin 10, 2015 à 11:43

    Le mariage des migrants (ressortissants étrangers) avec les nos filles existe depuis plusieurs siècles. Je vous raconte ceci : une certaine époque Imazighen passaient plusieurs années en bataille, loin de leurs familles. Comme , il n(existe pas de moyen de communication, afin de rester en contact directe avec leurs familles respectives, alors après cinq ou sept ans sans retour , son beau père décide alors de remarier sa fille à un Turque présent ici sur le sol en Algérie. Devant l’absence du guerrier, Le mariage parait normal au début. Apres plusieurs années, malheureusement parfois, du temps en temps, on entend parlait du retour au village de l’un des guerriers. Là commence de sérieux problèmes, sachant que l’affaire elle-même est grave.
    Comment, partir en guerre et puis, de retour trouver sa femme entre les bras d’un étranger ?
    Inutile alors de continuer longuement la suite que vous pouvez imaginer parfois tourne au drame . sachez que , delà , fini ce phenomene .Pour bien comprendre delà aussi qu’on kabylie dans certaines regions , la femme marié n’a pas le droit à l’heritage , car on connait parfaitement la motivation des mariages des turques à ce moment là avec les algerienne.

  10. Nabil marocain

    juin 18, 2015 à 7:48

    Je suis un marocain ca me fait beacoup de mal de voir nos voisins arrive à ce stade nous avons aussi nos familles en algerie ….
    Notre chaire n’est pas à vendre …et encore moins à des asiatiques qui n’ont rien à voir avec notre culture …
    S’il ya un problème social de mariage ou autre lavons notre sale linge dans notre propre cuisine il est hors de question de consacrer nos filles
    C’est inconcevable comment ce monsieur a eu une idée pareille …je donnerai ma tête à couper c’est pas un algérien celui la !!!?

    • Marteau-piqueur

      juin 22, 2015 à 11:36

      El-manchar est un site d’information fausses et saugrenues. Donc cette info elle est FAUSSE et faite pour réfléchir. Ce que beaucoup n’arrivent plus à faire apparemment.

    • L'émir Abdelka

      juillet 6, 2015 à 5:10

      Allah y selmek khoya el aziz.. Hada ihoudi beyna fi woujou kelb diel el flouss wel kdeb.. Allah sterna menhoum

  11. YACINE

    juin 23, 2015 à 11:42

    LES ALGERIENNES ONT GENERAL LES MAGHREBINES NE SONT PLUS COMMUNAUTARISTES COMME AVANT HELAS YA KA VOIRE EN FRANCE LES ALGERIENNES DONNE LEURS CUL EN FRANCE AVEC TOUS LE MONDE MAGHREBINES SURTOUT ON VOIT LE METISSAGE A CAUSE DES SERIS TURCS ET LES MTV ETC EN PLUS CE KIL CROIVENT LES MARIAGES MIXTES CEST BIEN NON AU CONTRAIRE CA DETRUIT LES CULTURES LES COUTUMES LA LANGUE ETC LE MARIAGE MIXTE DIVORCE AU FUR ET A MESURE ET QUE LES PARENTS MAGHREBINS KIL SOIT STRICTE AVEC LEURS FILLES IMMAGINEZ KE TOUTE LA COMMUNAUTE MAGHREBINES SE MELANGENT AVEC DOTRES COMMUNAUTES DEJA LA RACE ALGERIENNE NEXISTERA PLUS DONC REFLECHISSEZ O LIEU DE DONNE VO SOEURS FACILEMENT OK

  12. YACINE

    juin 23, 2015 à 11:52

    LES MAGHREBINES TOUVE DES PRETEXTES POUR DIRE ZERMA CE SONT DES MUSULMANS ETC ET APRES CES MEME MAGHREBINES CRITIKENT LEURS FRERES MAGHREBINS EN LES DENIGRANTS ON DISANT PK LES MAAGHREBINS SE MARIENT AVEC DES EUROPEENE ALORS KE VOUS MEME VOUS EPOUSEZ DES NON MAGHREBINS FOUTAIISE

  13. YACINE

    juin 23, 2015 à 11:56

    IL EST TANT KE LALGERIE FASSE DU NETTOYAGE ON NE VEUT PAS DE LALGERIE METISSEE LALGERIE AUX ALGERIENS RLASS

  14. donreur.amine

    juillet 7, 2015 à 12:56

    chapeau

  15. vvvvv

    février 25, 2016 à 1:18

    Ils viennent pour epouser des hommes Algériennes comme boutef et ses freres

  16. everhill

    avril 18, 2016 à 12:20

    bonjour
    je suis chinois riche et je recherche une algerienne à mariée
    je suis travailleur,serieux,et je suis musulman
    il est ou le probleme
    je parle chinois,francais,et espagnol

  17. Cemoi18

    avril 28, 2016 à 9:43

    Les algériennes très belles, souvent instruites et pieuses ne peuvent attendre indéfiniment le bon vouloir de ces messieurs. Comme dit mon papa : il ne reste plus d’hommes avec un grand H.

  18. Oli

    mai 22, 2016 à 11:22

    Bah, en Chine, les Algériennes auront au moins le droit de porter la mini-jupe et de se balader dans la rue sans se faire harceler.

  19. entre4paysjyvie

    juin 16, 2016 à 3:08

    cest une offre , pas une obligation personne na force ces filles a que je sache ! et si elles ont accepte cest qui devront vivre avec lwur choix.
    moi jaimerai bien epouse un chinois, pas pour son argent (je ne pense aps que tout ces chinois son riche) un chinois musulman et malgre les commentaire denude de preuve, allah seigneur des mondes est le seul juge !personne na droit de dire ouais ce chinois nest pas musulman, ou ce black est un koufar qui va bruler en enfer, ca cest pour le cote islam a ceux qui ont deja ouvert le coran pour comprendre quun homme aui boit ne fait pas de lui un habitant de lenfer.
    ensuite, il y a ce racisme que jai retrouve dans les commentaires, certains algeriens se croient superieure aux mecs aux yeux brides, pourquoi ? ca je ne le comprends pas.
    en algerie quand un mec veuta tout peix se barrer a letranger on trouve cela normal mais si cest de lexterieure ca ne marche plus ?
    vous cherchez des filles ta3 bladkoum alors quautant que musulmans vous devez plutot chercher des femmes pieuses.
    juger juger jen est strictement marre de ces reflexions idiotes !

  20. BATOULI Hamid

    septembre 22, 2016 à 8:33

    Honte à ce président HADDAD qui ose inviter les chinois à venir épouser les algériennes… c’est ça le monde des affaires pour cette personne diminuée intellectuellement ? pourquoi ne propose t-il pas les femmes se son entourage pour ces chinois qui débarquent dans notre pays ? A t-il changé de fonction pour devenir le propriétaire d’une agence matrimoniale ? Quelle bassesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Si l’Algérie colle une amende à Haddad pour chaque faute de Français, elle sera dans le G7 dans moins d’un an

Publié

dans

hh

L’Algérie est en crise. Chômage galopant, prix des hydrocarbures bas, balance commerciale déficitaire, rien ne laisse présager une issue favorable. Et pourtant, selon le professeur Jean-Baptiste Taffiole, membre de l’Académie de proutaphysique de Kokkola et lauréat du prix Nobel d’économie en 2008, l’Algérie possède de nombreux atouts pour pouvoir espérer une sortie de crise rapide. Entretien.

Bonjour professeur Taffiole. Que pensez-vous de la situation économique de l’Algérie ?
Cela va certainement vous surprendre, mais elle n’est pas aussi mal qu’on veuille vous le faire croire. Pour la simple raison qu’ils sont encore là. Par “ils” j’entends les élites politiques algériennes. S’ils se maintiennent coûte que coûte à leurs postes c’est qu’il doit bien y avoir encore quelque chose à gratter. Donc rassurez-vous, tant qu’ils sont-là c’est que ça va bien. Dès que ça va moins bien ils ne seront plus là.

Depuis tout jeune, nous entendons dire que l’Algérie est un pays en voie de développement. De deux choses l’une : Ou la route est super longue, ou l’Algérie a fait fausse route. Qu’en pensez-vous ?
Oui vous avez parfaitement raison. Mais il existe une troisième possibilité que vous avez manqué de mentionner et qui est selon moi la plus plausible : La voie de développement a été peut-être construite par l’ERTHB et ne vous a pas encore été livrée… De toute façon c’est connu ils ne respectent jamais les délais.

Quelles sont les solutions que l’Algérie pourrait déployer pour sortir de l’impasse économique dans laquelle elle se trouve aujourd’hui ?
Excellente question. Merci de me l’avoir posée. J’ai déjà été sollicité par des pays au bord de la faillite et mes solutions se sont révélées d’une efficacité irréprochable. L’ensemble de mes travaux se trouvent aujourd’hui compilés dans un livre intitulé “l’économie pour les nuls”. On pourrait imaginer que l’Algérie instaure un impôt sur la connerie par exemple. Mais je ne pense pas que cette solution soit la mieux adaptée. Avec le départ de Sellal le manque à gagner serait énorme. Mais si l’Algérie colle une amende à Haddad à chaque fois qu’il fait une faute de Français, elle sera certainement dans le G7 dans moins d’un an. En voilà une solution !! Ne me remerciez pas, c’est gratuit.

Merci d’avoir pris de votre temps pour répondre à nos questions
C’est moi.

Lire la suite

Économie

Le gouvernement annonce le retour du troc

Publié

dans

Par

troc

“Le mal a touché l’os….Nous sommes au porte de l’enfer…” ce sont les mots effrayants employés par le premier ministre Ahmed Ouyahia pour décrire la situation infernale que vit le pays. Une fin triste semblable au naufrage du Titanic, mais contrairement au célèbre bateau Liverpuldien où le capitaine sombre avec son navire, ce pauvre pays est un navire qui sombre avec son capitaine, souffrant depuis 4 ans. L’Algérie est ravagée par plusieurs cancers se voit aujourd’hui en phase terminale, vivre ses derniers instants. Les symptômes s’accentuent sans que les traitements parviennent à les soulager, c’est l’agonie.

Plusieurs mesures ont été conduites par le premier ministre Ouyahia qui a autant fait pour le redressement du pays, que Ali Haddad pour le rayonnement de la langue française. Taxes, planche à billets…des mesures qui n’ont guère donné de résultats, pire, elles ont accélèrent la faillite de la nation.

Et la dernière astuce grand-mère du gouvernement est le retour au troc: Échange direct de biens ou services non retranscrit par une opération monétaire. Plus besoin de dinars, ni de le convertir, chaque citoyen devra céder la propriété d’un bien (ou un groupe de biens) pour recevoir un autre bien qu’il désire. Selon Ahmed Ouyahia, le troc est la dernière cartouche de son gouvernement de désœuvrées qui séchaient les cours à l’ENA pour assister au cours du FLN sur la corruption: “On a tout essayé, et aucune mesure n’a porté ses fruits à cause de la crise monétaire, du coup on a renoncé au dinar qui n’a plus de valeur, et en ayant recours au troc,le seul moyen restant pour les consommateurs algériens en quête de nourriture et d’eau. Voila, maintenant, veuillez vous démerdez seuls, moi je suis fatigué d’ailleurs, je me casse” déclare-t-il sur la chaîne Ennahar.

Troc c’est troc !

A peine installé, le nouveau système d’échanges pour les algériens frôle déjà l’échec. Plus connu par le “Tebraz” sur Ouedkniss, le troc a déjà été récupéré par les revendeurs et les beggaras qui enflamment le marché. Il faut par exemple une mini-citadine pour la troquer contre un kg de pomme de terre. A Sid Yahia, on troque une Seat Ibiza contre une crêpe spéciale, bref, un nouveau échec pour ce gouvernement qu’on troquerait volontiers contre le premier objet sans valeur, comme des dinars par exemple.

Lire la suite