En train de lire
Un prêt ANSEJ pour se marier, c'est enfin possible

Un prêt ANSEJ pour se marier, c'est enfin possible

Avatar

Spécialisée dans le prêt non-remboursable, l’Agence Nationale de Soutien à l’Emploi des Jeunes a décidé de lancer un microcrédit afin de faciliter les dépenses liées aux mariages de jeunes en difficultés financières.
C’est aujourd’hui que l’Agence Nationale de Soutien à l’Emploi des Jeunes – établissement public fondé en 1996 et connu pour ses activités de prêteur à taux d’intérêt nul – lance son nouveau programme de microcrédit dédié aux dépenses de mariage. Une date qui n’a pas été choisie au hasard puisqu’elle coïncide avec la journée mondiale de lutte le célibat.
Ce microcrédit a pour vocation d’aider les personnes confrontées à des difficultés financières, afin qu’elles puissent financer leurs frais de noces (dot, salle des fêtes, voyages de noce). L’idée d’une telle offre a commencé à germer dans l’esprit des cadres de l’organisme lorsqu’ils se sont aperçus que le taux de célibat pour cause de mouise était de plus en plus fort. En plus de l’engagement de Sellal qui avait promis  pendant la campagne électorale d’allouer aux jeunes des crédits ANSEJ pour leur permettre de se marier. C’est d’ailleurs ce qu’avait expliqué à nos confrères de l’El-Moudjahid l’un des instigateurs du projet, Boualem Bouras.

Proposant déjà le modèle du microcrédit depuis maintenant 10 ans, dans les domaines de l’accès à l’emploi ou encore l’aide à la création de PME/PMI, l’institution a donc décidé d’élargir son offre.

Jusqu’à un million de dinars et rembourse qui veut

Cette offre est uniquement réservée aux jeunes âges de moins de 40 ans et les sommes empruntées peuvent aller jusqu’à un millions de dinars. Le remboursement du crédit est facultatif et ce dernier est à taux zéro pour les bénéficiaires. Notons que le remboursement intégral des intérêts est assuré par les fonds de crédit propre à l’ANSEJ.
Si ce nouveau dispositif est une bonne nouvelle pour les citoyens touchés par la précarité, sa mise en place démontre néanmoins les difficultés prégnantes liées aujourd’hui aux dépenses de mariage.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut