Le 17 avril, El Djazaïria week-end évoquait le sujet de la corruption à travers la présentation d’un livre de deux journalistes français paru en France sous le titre “Paris-Alger: une histoire passionnelle” (ED Stock) , qui dévoile notamment les noms de responsables politiques algériens ou de leurs enfants ayant acquis des biens immobiliers à Paris.

Quelques jours après,  la direction de la chaîne privée reçoit un “avertissement” formel du gendarme de l’audiovisuel et décide de mettre un terme à l’émission.

Des responsables du gouvernement ont notamment passé un certain nombre de coups de téléphone, a expliqué à l’AFP le chroniqueur de l’émission Abdou Semmar, qui a réalisé le sujet sur la corruption.

Une émission nulle selon Sellal

Le premier ministre, Abdelmalek Sellal, est revenu ce lundi, lors d’une conférence de presse en marge du lancement de la campagne «consommons algérien», sur cette affaire qui prend de plus en plus d’ampleur.
Interrogé par nos confrères d’El-Moudjahid, le chef de l’exécutif, a donné son point de vue « C’est ridicule ! Tout ce tintamarre pour une émission aussi nulle!!” Avant d’ajouter “j’ai personnellement donné l’ordre d’arrêter l’émission mais ma décision n’était motivée par aucune considération politique comme certains veulent bien le faire croire sur les chaines de télé françaises” allusion faite à l’intervention de Abdou Semmar, hier soir, au petit journal sur Canal+.

À la question de savoir quelle a été la cause de la suspension de l’émission, Sellal a assuré qu’il a pris cette décision –dont il assume toutes les conséquences- juste pour faire chier Abdou Semmar, ce journaleux mi-sangsue mi-ténia dont les gesticulations excitées et grimaçantes ont définitivement fini par lui casser les couilles. Affaire à suivre…

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…