L’Algérie va tenter de faire figurer la chemma au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Une candidature risquée mais qui ne manque pas d’originalité…

La chemma (tabac à chiquer) a été choisie par la ministre de la culture, madame Nadia Labidi, comme candidate à la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco, a rapporté le ministère de la culture dans un communiqué diffusé lundi matin. En effet, il y a un mois, une Commission nationale a proposé une liste de 20 spécialités culturelles susceptibles d’être élue par l’Unesco parmi lesquelles figurait le rai, le couscous, ou encore le mandole. Une seule spécialité, celle dont la candidature a le plus de chances d’aboutir, devait être choisie par la ministre qui a finalement opté par la chemma.

La ministre de la culture a justifié son choix en rappelant que la chemma bénéficie déjà du label Spécialité traditionnelle garantie (STG) depuis 2008. En effet, dès les années 1980, l’association nationale des شمامجية a été créée pour protéger et promouvoir la spécialité et ses artisans, notamment via le label “ماكلة الهلال”

Un savoir-faire ancestral

Variétés de chemma proposées par la SNTA
Variétés de chemma proposées par la SNTA

La chemma est une spécialité tabagique algérienne, elle est préparée à partir d’un mélange de broyat de feuilles séchées et de cendre de bois de figuier, savamment aspergé quelques gouttes de pipi de dromadaire. Ça donne à la fin une mixture vert-marron, humide à souhait. La SNTA (société nationale des tabacs et des allumettes) la propose en trois versions: 20 gr conditionnée dans des sachets marqués d’une bande verte, 30 gr dans des sachets marqués d’une bande marron, et enfin la chemma en boite métallique argentée. Elle est également proposée en version faite maison par des artisans dont le savoir-faire est jalousement gardé et transmis de père en fils depuis des générations.

Produit emblématique de l’Algérie profonde, il s’agit seulement d’une première étape avant un long examen. Du 1er juin 2015 au 15 novembre 2016, des experts indépendants de l’organisation basée à Paris seront appelés à évaluer ces deux candidatures. Si la chemma est élue, elle rejoindra ainsi, toutes catégories confondues, le Taj Mahal, le Colisée et la grande muraille de Chine.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Eric Zemmour fait une tentative de suicide en découvrant qu’il est d’origine algérienne

Le polémiste très français, Eric Zemmour, a tenté de mettre fin à…

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…

Culture : Ouverture d’espaces “Non-Flirteur” dans les salles de cinéma

« C’est la goûte de sperme qui a fait déborder le vase…